arrow-right cart chevron-down chevron-left chevron-right chevron-up close menu minus play plus search share user email pinterest facebook instagram snapchat tumblr twitter vimeo youtube subscribe dogecoin dwolla forbrugsforeningen litecoin amazon_payments american_express bitcoin cirrus discover fancy interac jcb master paypal stripe visa diners_club dankort maestro trash

001_FURNITURES

Regular price
€2.300,00

Serge Mouille, Lampadaire Formes noires


Les luminaires de Serge Mouille sont emblématiques des années 1950. Fins, en métal laqué noir, il en existe sous différentes formes : appliques murales, suspensions, lampadaires, lampes de table. C’est leur dépouillement et leurs formes simples qui leur ont permis de durer à dans le temps, et d’être aujourd’hui toujours édités.

Les lampes de Serge Mouille sont conçues comme de véritables bijoux, et ce n’est pas un hasard puisqu’il entre à 14 ans aux Arts Appliqués et suit des cours d’orfèvrerie. Il conçoit son premier lampadaire pour Jacques Adnet, architecte et décorateur. C’est le lampadaire à trois branches, en tiges et tubes d’acier et fabriqué à l’unité. Leur silhouette est reconnaissable, élégante et inquiétante, car les bras rappellent des pattes d’insectes… Idée que Serge Mouille reprendra pour d’autres lustres qu’il nommera Araignée.

Les réflecteurs du lampadaire peuvent pivoter grâce à des petites rotules en laiton doré. Réalisés en aluminium émaillé, leurs formes sont évocatrices et érotiques. Serge Mouille s’inspira des seins des femmes, ce qui aurait fait dire à Adnet : « On va se foutre de moi quand on va voir tes réflecteurs en forme de nichons ! ». Appelés aussi « tétons de négresse », ils deviennent emblématiques d’un style « Mouille ».

Ce lampadaire est le premier de la série de luminaires, toujours orientables grâce aux pivots, et regroupés sous le nom de Formes Noires qui seront conçus selon le même modèle, « une combinaison de tournage, découpe et déformation manuelle contrôlée, qui produit des formes uniques inaccessibles aux techniques habituelles et qui, de fait, laisseront perplexes les techniciens de l’époque ».
Sa formation d’orfèvre est alors évidente, il façonne les feuilles d’aluminium comme des pièces d’orfèvrerie, leur donne une forme de spirale pour la série Flamme, les enroule sur elles-mêmes pour les Tuyaux. Le fini lisse et doux renforce ce côté tactile, comme si Serge Mouille nous invitait à les caresser, puisque comme il le disait lui-même : « Les lampes, c’est comme le cul et les nichons, ça se touche ! »

Designer : Serge Mouille
Editeur : Serge Mouille Edition
Dimension : 160 x 46 x 69 cm

 

Serge Mouille's luminaries are emblematic of the 1950s. Thin, in black lacquered metal, they exist in different forms: wall lights, pendant lights, floor lamps, table lamps. It is their simplicity and their simple shapes that have allowed them to last over time, and to be still edited today.

Serge Mouille's lamps are conceived as real jewels, and this is not by chance since he entered at 14 years old at the Applied Arts and took courses in goldsmithing. He designs his second floor lamp for Jacques Adnet, architect and decorator. It is the three-branch lamp post, made of steel rods and tubes and manufactured individually. Their silhouette is recognizable, elegant and disturbing, because the arms remind us of insect paws... Idea that Serge Mouille will take up again for other chandeliers that he will name Spider.

The reflectors of the floor lamp can rotate thanks to small golden brass ball joints. Made of enamelled aluminum, their shapes are evocative and erotic. Serge Mouille was inspired by women's breasts, which would have made Adnet say: "They're going to laugh at me when they see your boob-shaped reflectors! ». Also called "nipples of negress", they became emblematic of a "Mouille" style.

This floor lamp is the first of the series of luminaires, still orientable thanks to the pivots, and grouped together under the name of Black Shapes, which will be designed according to the same model, "a combination of turning, cutting and controlled manual deformation, which produces unique shapes inaccessible to the usual techniques and which, in fact, will leave the technicians of the time perplexed".
His training as a goldsmith is then evident, he shapes the aluminum sheets like goldsmith's pieces, gives them a spiral shape for the Flame series, and rolls them up on themselves for the Pipes. The smooth and soft finish reinforces this tactile side, as if Serge Mouille was inviting us to caress them, since as he himself said: "Lamps are like asses and tits, they can be touched! »

Designer: Serge Mouille
Publisher: Serge Mouille Edition
Dimension: 160 x 46 x 69 cm

Shopping Cart